La perception de l'impermanence

De la matière à la lumière...jusqu'à l'éblouissement 

 Peintre de l'impermanence 

BIOGRAPHIE 

Ma vie est l’histoire d’une résilience par la peinture.

La peinture traverse ma vie depuis l'enfance. J'ai suivi l'enseignement de ma mère dont le travail sur l'art décoratif fut exposé au musée des Beaux-arts de Besançon. Une carrière dans la sérigraphie cultiva mon goût pour les techniques mixtes et la diversité des supports jusqu'à ce qu’un grave accident il y a 20 ans vienne bouleverser totalement ma vie. Telle une « nécessité intérieure », une quête cathartique, je me consacre alors entièrement à la création.

Ma peinture s’ancre alors profondément dans la spiritualité à la recherche des passages de la lumière vers une terre pure dont mes tableaux seraient en quelque sorte des messages.

Je n’avais pas la maturité de parler de ma peinture intériorisée jusqu’à je décide il y a très peu de temps de sortir de l’intimité de mon atelier. Depuis, j'expose tant en France qu'à l'étranger, en galeries et dans les Foires d'Art Contemporain.

MA DEMARCHE

Je défends la dimension spirituelle dans l’art. J’aspire à une spiritualité, à une harmonie du rapport de l’homme à la nature.

Je peins l’impermanence sur une voie tournée vers l’essentiel (affirmation de la valeur spirituelle de la forme et de la matière, valeur symbolique du paysage en corrélant symboliquement les éléments naturels, unité chromatique minutieusement réduite) en traduisant les phénomènes naturels transitoires et impalpables dans le but de provoquer les consciences de la nécessité de défendre la vie et la nature car au creux de l’impermanence, il y a un éveil, une réflexion sur la fragilité de la vie et la quête de sens.

Je ne me pose pas la question de savoir si mon travail est abstrait ou figuratif, ce qui compte pour moi, c’est l’énergie, source de toute vie. Mes créations naissent ainsi du matériau et de l'outil, le plus souvent ma main, et garde la trace de ce passage. C'est dans la craquelure d'un tableau, une ligne, une trace, qu'une quête cathartique débute et qui est celle de la résilience. Les mouvements de ma peinture texturée sont des marqueurs du passage du temps et des états d’âmes. L’être humain est très peu présent dans mes créations dont la conception taoïste du monde fait de l’humanité une présence invisible dans la nature même. Le choix des couleurs me permet d’exprimer la profondeur des paysages et de révéler cette dimension invisible, libérant le souffle-énergie. Ce travail des souffles chromatiques s’accompagne d’une attention particulière portée à la lumière qui baigne mes créations, devenant peu à peu prépondérante. Les sujets représentés sont alors et de plus en plus simplement suggérés, « accidents » ou « fragments », toujours en corrélation symbolique, la forme exprime l’esprit en continuant à matérialiser des mémoires et des ressentis, des passages, des interstices, un équilibre entre le vide et le plein, le yang et le yin, pour donner une dynamique qui est celle de l’impermanence.

Mes titres sont comme soufflés par une rose des vents, ceux qui conduisent à la liberté des rêveries et à l'infini tout en soutenant l'évolution de ma création.

Ma série "Résonances bleues" invite le spectateur sur le chemin azuré de la spiritualité. Effet miroir dans le bleu de l’impermanence, tout ici est en résonance bleue, l’autre est un autre soi, une invitation à lire en soi-même. 

Ma série "Renaissance" montre le chemin vers la limpidité: renaître, "deviens ce que tu es", dans la lumière qui instaure un dialogue entre couleurs et transparence, fluidité et mouvements, matière et opacité, et qui permet de raconter l'histoire de ce chemin en transfigurant le réel par le jeu des vibrations de lumière, des passages qui dynamisent les tensions spatiales d'une élévation spirituelle. 

Eloges des sanctuaires et du vivant, ma série "Eloges" constitue un corpus d’œuvres où les formes sont les mots, les couleurs forment les rimes, une poésie visuelle reliée par les émotions mettant en valeur le calme et l'équilibre des paysages pour nous mener sur le chemin d’une plénitude oubliée. Les changements constants dans la nature m'ont imprégné du sentiment d'impermanence, une réflexion sur la fragilité de la vie et la recherche du sens. L'impermanence est un principe d'harmonie. Elle nous dit "d'apprendre de la nature en suivant son esprit » afin de la protéger et de préserver la vie.

Ma série "Suspension" montre la dissolution sereine dans la lumière. La substance des objets se dissout progressivement dans la lumière dans une harmonie de couleur « bleu-vert ». Une confrontation matière-lumière est née, les formes sont en suspension dans le bleu de l’impermanence. La lumière est un guide qui désormais ne me quitte plus. Elle devient progressivement prédominante sur la forme qui reste présente mais cette dernière va comme se dissoudre ou s’évanouir dans la lumière. Ma peinture glisse doucement de la matière à la lumière jusqu'à l'éblouissement.

Ma série "Intervalle" nous invite dans l'entre-deux de l’espace ou du temps. C'est l'univers des portes de passage et des cheminements entre les mondes intérieurs et extérieurs, les états de conscience modifiée, les réminiscences. Cet intervalle suppose une situation, une ambiance et une certaine dynamique commune, la solidarité de l'espace et du temps. C'est l'intervalle en termes d'espace, donc cela signifie un intervalle entre deux choses qui sont en corrélation (par exemple entre deux nuages ou entre deux roches, entre deux arbres). Et c’est l'intervalle en termes de temps, cela signifie une pause entre des faits qui se suivent, un interstice entre le passé et le futur, la présence d'un instant d'Eternité. Il est question de rythme, d'impermanence, comme entre deux notes de musique ou entre deux couleurs qui constituent la mélodie : « un ton n'est qu'une couleur, deux tons sont un accord, c'est la vie » soulignait Matisse.

Sérénité minérale et pureté spiritualisée, ma série « Rythmes telluriques » dévoile une émotion issue de la densité d'une texture caractérisée par l’application de pigments naturels appariés qui se mêlent à une matière organique constituée principalement de mortier au sable que je pétrie avec la main et sculpte avec la spatule.  Je cherche à magnifier la pureté de la matière qui m’apporte en retour sa sérénité. Les altérités formées par les empâtements sculpturaux forment l’épaisseur de la vie, le temps qui passe, et les aspérités de l’âme humaine. Ainsi, ce qui gouverne mes créations ici, c'est le rythme tellurique orchestré par les stries, les creux, les reliefs, les veines, et tous les mouvements de la terre venus du fond des âges, sources du mental profond.  Les montagnes sont une force symbolique, le tableau est un organisme vivant que je fais réagir.

 

"Pour avoir trop aimé cette terre, j'ai souvent les yeux emplis de larmes "

Ai Qing

 

" Il faut que vous laissiez chaque impression, chaque germe de sentiment, mûrir en vous, dans l'obscur, dans l'inexprimable, dans l'inconscient. Attendez avec humilité et patience l'heure de la naissance d'une nouvelle clarté. Le temps ici n'est pas une mesure. Être artiste c'est ne pas compter, c'est croître comme l'arbre qui ne presse pas sa sève. "'

Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète

 

Principales expositions

 

2019

Octobre - YIA ART FAIR - Paris, France 

Septembre - Octobre - CONCEPT STORE GALLERY - La Baule, France

Septembre - LA PLACE SUISSE DES ARTS / SWISS ART SPACE - sélection PAYSAGE (7° édition)- Lausanne, Suisse

Août - LA PLACE SUISSE DES ARTS / SWISS ART SPACE - sélection MY BEST ART (2° édition) - Lausanne, Suisse

Juin -  MAMAG MODERN ART MUSEUM - 2nd INTERNATIONAL FINE ART BIENNALE BASEL - Suisse 

Avril - CONTEMPORARY ART FAIR - Paris, France

Février - "Dans l'intimité de mon atelier "- Portes ouvertes de mon atelier - Buthiers, France

Exposition permanente au CONCEPT STORE  GALLERY La Baule- Paris, France

2018 

Décembre - Invitation à l'exposition "De la réalité au rêve" de Thibaut Froehly - Château Peugeot - Audincourt, France

Octobre - ART SHOPPING - Carrousel du Louvre - Paris, France

Octobre - 27° édition du SALON LIONS CLUB - 1er prix du public - Besançon, France 

Mars - "Clarté" - Atelier Buthiers, France 

Exposition permanente au CONCEPT STORE GALLERY La Baule -La Baule,  Paris

 

* Organisation de visites de mon atelier à Buthiers, France : 

Mars 2017- « Réminiscence et résilience » 

Avril 2016 - « Matière et sensations » 

Mai 2015 - « La trace » 

Février 2014- « Chant du retour »

Mars 2013 - « Cheminement » 

Octobre 2012 - « La mémoire et la mer »

Mai 2011 - « Lire en soi-même » 

Octobre 2010 - « Blue Addict »

Mars 2008 - « Green Addict »

Mai 2005 - « Passer sur l’autre rive» 

Mars 2004 - « Intervalle » 

Février 2003 - « Plaies fécondes »

 

RECOMPENSES 

2018 - 1er prix du Public - 27° édition du salon Lions Club (80 artistes, 300 oeuvres exposées) - Grand Kursaal de Besançon , France