photo atelier

 

 

Dominique Meunier Français         Dominique Meunier Anglais

Dans l'intimité de l'atelier du peintre Dominique MEUNIER

 

Voir la vidéo en pleine page : cliquez-ici

 

 

Aura

 " Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux". Marcel Proust

***

" Nous sommes tenus à certains lieux par des attaches invisibles qui sont comme des organes pour l'homme créateur". Odilon Redon. 

***

 " Tout dans la nature est résurrection". W.B. Yeats

***

transparence

Hauts lieux de la Providence

Aux bords de l'absence et de l'imperceptible

Être ébloui de l’immensité hors limite des espaces de silence et leur vérité profonde qui touche à l’essentiel, je vis de paysages au milieu de mes refuges éphémères et dans ma quête d’une peinture-lumière où les formes sont les mots, les couleurs forment les rimes, une poésie visuelle reliée par les émotions.

Cette liberté de peindre me permet d'explorer un chemin qui lie la conscience à une appréhension nouvelle d'un rapport plus intime aux choses. Je perçois la nostalgie et l’émotion des choses, même des plus petites, la conscience et l’acception de leur impermanence, la réalité ultime des phénomènes.

Comme un voyageur de l'âme, je remonte à la source originelle, celle du mental profond qui permet de capter le sensible au-delà des apparences, espérant le premier moment dans l’existence de toute chose, leur cause première, la renaissance pour nous mener sur le chemin d’une plénitude oubliée et celui de la spiritualité. La fluidité de la vie. Un juste retour à ce que je suis.

La peinture m'offre le pouvoir de créer des environnements spirituels propices à l'expérience du silence et de la fécondité du vide qui révèle une vision intérieure du paysage. En montrant ce qui n'est pas visible, je cherche à diviniser la nature en faisant entrer l'homme dans ce dialogue qui l'éternise afin qu'il prenne conscience de la Providence. Le vide est un grand maître, un élément structurant de ma peinture.  Le vide et le silence rythment la valeur contemplative de ma peinture en nous invitant à construire notre propre représentation, vers une destinée que chacun peut composer entre conscience et inconscience.

Lorsque la Lumière-vivante devient enfin silence, le memento mori peut résonner.

Dominique Meunier. 

 

Songe

 

  Principaux rendez-vous 2021 

*Tokyo Metropolitan Art Museum, Tokyo Japon Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts à la Maison de la Culture du Japon, Paris * Maru Art Center Séoul, représenté par Galerie BDMC Paris * Luigi Bellini Museum, Florence, Italie * Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts à la Maison de la Culture du Japon, Paris MAMAG Modern Art Museum, Autriche * Art Expo New York * Los Angeles Art Show * Scope Art Show Miami * Monaco Yacht ShowFestival International d'Art Sacré Compiègne * Vis'Art Lyon *Mads Art Gallery Milan * Galerie Angle d'Art St Blaise Neuchâtel * Ndf Gallery Suisse * Concept Store Gallery Paris et La Baule * Galerie 2023 Lons-Le-Saunier * Galerie Thuillier, Paris.

*** 

Entrevoir

"Comme Ulysse, Dominique Meunier s’aventure dans un grand et vaste voyage accompagné par l’espoir de découvrir des paysages d’un temps heureux aux couleurs d’harmonie ! Une odyssée déclinée à l’aune d’une matière généreuse qu’il explore à corps perdu et âme visionnaire […] Entre abstraction et figuration libre et au cœur de cette cosmogonie minérale, l’artiste aspire depuis l’Enfer de Dante à rallier les vallées salvatrices de « l’unisson » […] Aux échos vibrants de la renaissance psychique et spirituelle de ce chimérique baroudeur pictural de l’âme, chaque œuvre est une étape entre équilibre et sérénité depuis le yin de la terre et le ciel bleu horizon de la lumière du yang". Jean-Louis AVRIL – Univers des Arts (n°2020 Printemps 2021 / Dominique Meunier. Une renaissance aussi miraculeuse qu'incertaine- voir dossier de presse)

***

L'arche de Noé

"...Dominique Meunier est animé par le désir de rendre perceptible le lien entre le réel, le territoire vital et l'espace ténébreux de la finitude. Son approche contemplative du paysage traduit une vision mystique de la nature et de la vie. Elle met l'accent sur l'importance du rendu atmosphérique et des effets de lumière annonçant le cheminement d'un monde à l'autre... Conçu comme autant de substitutions que de liaisons inattendues, le travail de Dominique Meunier se lit tel un continuum sans fin. De la profondeur à l’illumination, de l’obscurité à la révélation, ce véritable parcours éblouissant de paysages réinventés, bousculés, apporte un morceau de rêve, une porte d’accès où le memento mori résonne. L’extase est poétique, vibrante et mélancolique..." Caroline Canault, critique d'art (extrait de la rubrique texte critique - peintures de 2017 à 2020) 

*** 

Allégorie, 2020, techniques mixtes sur toile

"...Dans un passage, l'impression de la catharsis...l'œuvre de Dominique Meunier se caractérise par la présence de ses vides et la justesse de ses silences...tel l'équilibre du yin et du yang, il est question de pleins et de rondeurs enveloppantes. Ses œuvres sont à lire comme de véritables odes à la nature dans ce qu'elle a de plus tranquillisant et d'inspirant. L’artiste nous mène sur le chemin d’une plénitude oubliée. Le calme régnant dans la poésie de ses paysages nous conduit, entre fugacité et persistance, à l’état méditatif. Dominique Meunier fait il y a quelques années une expérience de mort imminente. De cet épisode restent des réminiscences mais aussi une thématique, celle du passage si perceptible dans son travail. C'est dans cet interstice, dans la craquelure d'un tableau qu'une quête cathartique débute....".  Sarah Heussaff, critique d'art et spécialiste française des Disability Arts (extrait du texte de la rubrique texte critique)

***

Odyssée

"…Equilibre entre les verticales menaçantes de la forêt et l'insondable clarté de l'eau. C'est cet équilibre qui, à mon sens, caractérise la manière de ce peintre, entre le yin et le yang, que l'approche de la Chine lui a fait découvrir, entre ombre et lumière, froideur des verts et chaleur des ocres. Tout le tableau repose sur cette fusion des contraires, sur l'harmonie sous-jacente de cette lumière en forêt...". Michel Woronoff. Professeur émérite des Universités, Président honoraire de l’Université de Franche-Comté, Président honoraire de la Conférence nationale des Académies de province (CNA). Auteur et traducteur, spécialiste d’Homère (extrait du texte sur "Odyssée" de la rubrique Textes)

***

Mon chemin

"...Le peintre revient d’une entrée en Lumière, celle qui provient du réel aux abords du sur-réel devenu figure d’Éternité...Une seule chose est à attendre, proprement essentiel de la peinture de Dominique MEUNIER : son pinceau et ses couleurs qui en leur éclat rallument les lumières vers le plus haut. En son être de lumière où s’abandonne l’indéchiffrable des mots de son ciel étoilé, la recherche du peu, du rare. Où l’abandonné d’une floraison de lumière dit du peintre l’être lui-même. Sa peinture coïncide avec l’avènement toujours à reprendre de l’instant présent, sa correspondance entre un enduré de chair et ce que l’oeil a vu....En ce don de lumière, il saupoudre le monde d’une sagesse comme ciel ouvert d’un orient où naissent nos jours. Peintre passeur d’étoiles dans l’espace sans fin des bruissements de silence, il reprend son chemin, dire l’absolu de la beauté, sa voix de vivante lumière. Son chiffre de présence et des louanges de silence...". feu Martine Pierre-Pilon, Philosophe et auteur, Poétique et Mystique de l’Etre et du monde. Peintre-graveur. Amie du peintre (extrait du texte sur "Mon chemin" de la rubrique Textes)

***

Embrasement

"...Au dernier soleil du soir, lorsque doucement il disparaît derrière les montagnes, s'embrase alors le paysage dans un ultime don que seul peut voir celui qui regarde au-delà. Emerge alors cette vibration si particulière d'une beauté inaltérable. Spectateur je mesure alors ce qui m'a été donné et ne sera jamais repris. Le calme immense d'une nature radieuse qui se suffit à elle-même. Je suis invitée par elle et ne la posséderais jamais, bien après moi elle continuera à s'émerveiller, à s'offrir à nos regards avec une plénitude totale. Alors je mesure l'infini de nos vies et sa finitude...". Christine Ramoni, amie du peintre et fille du peintre et verrier suisse Bodjol (extrait du texte sur "Embrasement" de la rubrique Textes) 

***

Ils ont cloué le ciel

"...Tout est noir, bouleversé, sans vie, sans espoir ni espérance. Mais que reste-t-il donc de l'être humain qui a « cloué le ciel » ? Que reste-t-il de l'humanité effrayée ? Ils ont cloué Dieu sur une croix. Pourquoi ? Simplement parce qu'ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient ? Non. Ils ont cloué un homme qui était leur miroir en humanité. Cet homme leur disait pourtant des choses simples : de s'aimer les uns les autres, et de ne pas oublier le ciel. Il était le ciel venu à notre rencontre, et les hommes de son temps ne l'ont pas supporté. Il était trop vrai, trop dépouillé, trop étranger, trop lucide sur le monde, trop honnête et bousculant pour les hommes et les femmes. Trop...« 39 Le centurion qui se tenait devant lui, voyant qu’il avait ainsi expiré, dit : "Vraiment, cet homme était Fils de Dieu". » (Marc 15, v. 39) Ce soldat étranger, romain, païen, ennemi, a vu et compris que tout cela n'était pas normal. Il a reconnu cet homme unique, Fils de Dieu, Fils du ciel, cloué au bois. La lumière du ciel a éclairé ce mystère, malgré les ténèbres au pied de la croix. (...) Et nous ? Qu'attendons-nous quand nous contemplons ce tableau « Ils ont cloué le ciel »...". Emmanuel Argaud, Théologien, ami du peintre (extrait du texte sur " Ils ont cloué le ciel" de la rubrique Textes)

***

Renaissance

 

"Renaissance est la clé d'accès pour entrer dans le monde de l'artiste français Dominique Meunier…Nous pouvons définir son approche comme un art qui renvoie à la poétique du spirituel, de la recherche sensationnelle d'un voyageur de l'âme qui reste extatique devant la parfaite harmonie de la nature…Une catharsis, une purification du corps et de l'esprit qui se cherche dans l'union originelle avec la nature….Nous pouvons lire la volonté de l'artiste qui veut nous emmener dans une réalité dorée, à la fois changeante et essentielle ; un rêve céleste où spiritualité et esthétique se mêlent pour ouvrir la voie aux multiples nuances du possible…Comme tout être vivant, l'évanescence spirituelle se conforme à la structure du tableau, fruit d'une peinture matérielle et essentielle. L'œuvre présentée ici est le résultat d'une vision en constante évolution matérielle, perceptuelle et sensorielle, qui souligne le passage entre le corps et l'âme, entre le concret et l'abstrait, entre le rêve et la réalité, dans une recherche existentielle infinie visant à dépasser les limites, pour atteindre l'unité primordiale entre l'homme et le cosmos…La vision du monde s'ouvre devant nos yeux et devient univers, avec sa variété infinie de nuances et de possibilités, grâce à laquelle l'homme est libre de choisir et de changer de forme dans la métamorphose vitale continue " Alessia Di Martino. Art Curator Mads Art Gallery-Milan (extrait du texte du catalogue de l'exposition)