photo atelier

 

 

Dominique Meunier Français         Dominique Meunier Anglais

Dans l'intimité de l'atelier du peintre Dominique MEUNIER

 

Voir la vidéo en pleine page : cliquez-ici

 

 

 " Nous sommes tenus à certains lieux par des attaches invisibles qui sont comme des organes pour l'homme créateur". Odilon Redon. 

***

 fugue

Aux bords des hautes lumières

Au bord du monde, j'ai vu la Lumière éternelle qui a transformé mon regard. En elle, le temps n'existe plus... La simplicité ultime et sublime du silence. Tout est à sa place. 

Depuis la Lumière se propage et s'élève en moi en éclairant les passages et les seuils à franchir sur le chemin d’une résilience qui se construit entre deux mondes. Ma peinture est l'histoire de ces franchissements qui ouvrent les horizons du mystère à la contemplation d'une Nature portée jusque dans sa part sacrée, et en mettant sur la toile la lumière de la singularité de chaque chose, elle montre comment le visible rencontre l'invisible. 

Je ne rends compte qu'aux étoiles en implorant leur pardon. La Lumière sait, par cette haute fidélité que je lui voue, que je ne pourrais plus jamais renier dans les ténèbres ce que j'ai entr’aperçu en elle. 

Peindre est un juste retour à ce que je suis. La fluidité de la vie...

Ma peinture, ma vie, mes franchissements © Meunier Dominique

mémoire

"... Comment introduire cette œuvre multiple et déconcertante ? Peut-être en se laissant égarer sur ces chemins au risque de se perdre. [...] il serait vain de réduire cette œuvre à une représentation de paysages, même si les images sont fortes et prégnantes. Il s’agit de bien autre chose. Nous pénétrons dans un univers onirique, à la fois rêvé et ressenti. On pressent que le peintre ne s’y aventure qu’avec respect [...] On y découvre encore une autre lecture, celle d’une révélation comme on peut en connaître quand on s’est aventuré aux portes de la vie et de la mort. On comprend alors que chaque tableau est, non seulement une aventure picturale mais aussi un effort pour approcher le sens de la vie, pour lire dans la Nature les grands secrets de notre présence en ce monde, les courants telluriques qui nous portent sans que nous en ayons conscience. En ce sens l’œuvre de Dominique Meunier est une tentative pour mieux comprendre l’Univers au prisme de la nature. Le peintre s’aventure au bord du gouffre, sûr de la présence de quelque chose au-delà des apparences, conscient que son parcours est sans fin mais confiant aussi dans la probité de sa quête..."

Michel Woronoff. Professeur émérite des Universités, Président honoraire de l’Université de Franche-Comté, Président honoraire de la Conférence nationale des Académies de province (CNA). Auteur et traducteur, spécialiste d’Homère. (extrait de l'avant-propos "Aux bords de l'absence et de l'imperceptible - Dominique Meunier")

les amandiers

« Grâce à la poésie visuelle et à l’art pictural, Dominique Meunier, donne de la voix à la divinité par la distance essentielle et l’ouverture à « la plénitude lumineuse ». Son art est sa véritable vie et sa mère-lumière, elle ne meurt jamais car elle a pris l’âge de l’univers. […] La lumière rencontrée au seuil de la mort se révèle être le refuge et l’abri. Elle lui a permis de mettre en ordre le chaos de ses émotions traumatiques, d’explorer les énigmes de la nature et d’être doublement touché par les mystères de la vie. Par son art, il cherche à cristalliser et à éterniser cette lumière et à marquer la présence d’une réalité spirituelle accentuée par les épreuves existentielles. Toujours en quête d’une meilleure connaissance de la réalité enfouie du cosmos et de ses mystères, une sensibilité aiguë se manifeste et se veut plus qu’illustratrice de toutes composantes par le biais de l’art. Il se contente de valoir ce qui n’a pas été pensé ou projeté par le configuré. C’est l’art dans l’art, le bleu dans le bleu, le net dans le flou, le sens propre dans le figuré pour ancrer dans le réel ; sa rencontre avec le fabuleux et l’irréel. [...] La plupart de ses toiles se caractérise par cette passerelle, cette connexion entre l’intérieur et l’extérieur, le silence et la lumière ou comme disait Baudelaire ces « correspondances » entre l’ici-bas et l’au-delà. [Sa démarche] incarne le mouvement dans ce va-et-vient entre la conscience et l’inconscience, l’esthétique épurée et l’esthétique parée et le constant et l’évanescent. Cette démarche rythmée a l’avantage de réguler le chaos et de servir à tout apprendre de nouveau dans la vie par un retour aux sources et aux origines. » 

Hanen Marouani. Docteur ès lettres françaises. Elle est l’auteure notamment de quatre recueils de poésie. (extrait de la Préface "Aux bords de l'absence et de l'imperceptible - Dominique Meunier")

  rêve oublié

"...Une renaissance aussi miraculeuse qu'incertaine...Comme Ulysse, Dominique Meunier s’aventure dans un grand et vaste voyage accompagné par l’espoir de découvrir des paysages d’un temps heureux aux couleurs d’harmonie ! Une odyssée déclinée à l’aune d’une matière généreuse qu’il explore à corps perdu et âme visionnaire […] Entre abstraction et figuration libre et au cœur de cette cosmogonie minérale, l’artiste aspire depuis l’Enfer de Dante à rallier les vallées salvatrices de « l’unisson » […] Aux échos vibrants de la renaissance psychique et spirituelle de ce chimérique baroudeur pictural de l’âme, chaque œuvre est une étape entre équilibre et sérénité depuis le yin de la terre et le ciel bleu horizon de la lumière du yang".

Jean-Louis AVRIL – Univers des Arts (n°202 Printemps 2021 / Dominique Meunier. dossier de presse)

Empyrée

"...Dominique Meunier est animé par le désir de rendre perceptible le lien entre le réel, le territoire vital et l'espace ténébreux de la finitude. Son approche contemplative du paysage traduit une vision mystique de la nature et de la vie. Elle met l'accent sur l'importance du rendu atmosphérique et des effets de lumière annonçant le cheminement d'un monde à l'autre... Conçu comme autant de substitutions que de liaisons inattendues, le travail de Dominique Meunier se lit tel un continuum sans fin. De la profondeur à l’illumination, de l’obscurité à la révélation, ce véritable parcours éblouissant de paysages réinventés, bousculés, apporte un morceau de rêve, une porte d’accès où le memento mori résonne. L’extase est poétique, vibrante et mélancolique..."

Caroline Canault, critique d'art (extrait de la rubrique texte critique - peintures de 2017 à 2020) 

Entrevoir

"...Dans un passage, l'impression de la catharsis...l'œuvre de Dominique Meunier se caractérise par la présence de ses vides et la justesse de ses silences...tel l'équilibre du yin et du yang, il est question de pleins et de rondeurs enveloppantes. Ses œuvres sont à lire comme de véritables odes à la nature dans ce qu'elle a de plus tranquillisant et d'inspirant. L’artiste nous mène sur le chemin d’une plénitude oubliée. Le calme régnant dans la poésie de ses paysages nous conduit, entre fugacité et persistance, à l’état méditatif. Dominique Meunier fait il y a quelques années une expérience de mort imminente. De cet épisode restent des réminiscences mais aussi une thématique, celle du passage si perceptible dans son travail. C'est dans cet interstice, dans la craquelure d'un tableau qu'une quête cathartique débute....".

Sarah Heussaff, critique d'art et spécialiste française des Disability Arts (extrait du texte de la rubrique texte critique).

 Esotérisme